Rentrée de septembre… auto-coaching… et si vous changiez de perspective ?

Rentrée de septembre… auto-coaching… et si vous changiez de perspective ?

Rentrée faite

Voilà, c’est fait… Comment cela s’est-il passé pour vous : rentrée appréciée, redoutée, anticipée, transparente ? Etes-vous fier(e) de vous en être –bien- sorti(e) ? Vous dites-vous «Ouf, c’est fait.. je reverrai ça dans un an ? »

La rentrée et vous

Que signifie cette rentrée de septembre pour vous ? Le retour au travail, la rentrée des classes, les achats de fournitures scolaires, la luminosité qui se réduit et la durée des jours qui raccourcit, les contraintes et engagements divers, les inscriptions aux nouvelles activités, voire l’interrogation quant à de nouvelles activités,  les résolutions de septembre (car il y a également celles de la nouvelle année…), la routine qui reprend, la morosité ambiante qui s’infiltre en vous, la to do list qui fait son grand retour ?

Rentrée versus vacances

Rentrée versus vacances c’est un peu « principe de réalité », versus « principe de plaisir ».

Principe de plaisir : les vacances sont synonymes de libération, d’indépendance, le sentiment de faire ce qui vous plait, être plus souvent avec ceux que vous aimez, déplacements, voyage agréable dans votre zone de confort. Quels en sont les effets sur vous ? De plus, que cela vous apporte-t-il ?

Principe de réalité : la rentrée (l’image de votre vie quotidienne en fait), ce sont les engagements, les contraintes, les horaires, les sorties de votre zone de confort, la frustration, le stress,  la fatigue. Quels en sont les effets désagréables sur vous ?

Je me pose la question : renoncez-vous au principe de plaisir durant environ 10 mois ?

Entrée en scène de vos croyances limitantes

Pensez-vous réellement que :

  • la rentrée est toujours déprimante et que les vacances sont toujours épanouissantes, baignées de bonheur et de bien-être ?
  • que vous n’arriverez pas à bien vivre cette rentrée pas parce que vous n’y êtes jamais arrivé(e) et que de plus vous n’y arriverez jamais ?
  • que vous n’y arriverez pas, une fois de plus, car on vous l’a toujours dit…
  • que la rentrée c’est une question d’organisation et que l’organisation et vous….
  • Que vous êtes toujours stressée parce que cela vous fait sortir de votre zone de confort et c’est bon pour vous… oui, oui, on vous l’a dit…
  • Qu’il faut être une wonder/femme/mère ou un wonder/homme/père… eh oui, pas le choix, c’est ainsi, sinon…

Vous anticipez constamment les difficultés… et quand elles arrivent elles, vous vérifiez ce que vous craigniez… c’est tout de même une preuve, non ?

Ne serait-ce pas de l’auto-sabotage ? Et si vous ne voyiez pas uniquement ce que vous croyez ?

D’ailleurs, que vous apportent ces croyances limitantes sur vous, le monde, la vie ?

Ne serait-ce pas bénéfique pour vous de changer de perspective et de mode de fonctionnement ?

Développement personnel : 6 axes pour changer de perspective

  • Réconciliez plaisir et réalité. Soyez présent à vous-même… qu’appréciez-vous faire dans la vie, qu’aimeriez-vous faire plus souvent, quels sont les plaisirs que vous appréciez, que faites-vous pour être bien ? Recontactez-vos 5 sens. Quel son vous apaise, quel goût vous réjouit et vous réconforte, quelle odeur vous fait instantanément baisser la garde, quel objet touché installe le pétillement du bonheur sur votre visage, que regardez-vous et qui vous apporte tant de plaisir, de paix, de mieux-être ?
  • Découvrez le bien-être version danoise : hygge. Cette quête de bonheur quotidien passe également par la présence à l’autre, le partage, être ensemble, vivre cet « être ensemble » dans la bienveillance, communiquer, se remémorer des souvenirs communs. Et si en plus, cela boostait votre estime et votre confiance en vous ?
  • Affinez et prenez la « juste » résolution qui répondra à vos valeurs, vos envies, vos besoins et vous permettra d’être plus aligné(e) sur vous-même, et de surcroît être plus authentique ?

Vous avez ou voulez laisser libre cours à votre mieux-être ?

Votre objectif : votre formation EFDS. Que vous vouliez devenir sophrologue, coach, relaxologue, masso-relaxologue, sophro-coach, hypno-coach, psychopraticien, somatothérapeute… évaluez ce que cela va vous apporter, qu’elles sont les conditions de faisabilité et d’organisation inhérentes.

Profitez de l’accompagnement et du suivi individualisé de votre formateur-référent, faites-lui part de vos ressentis, difficultés, besoins, rythmez votre parcours de formation en associant implication, plaisir, régularité et profitez des échanges entre stagiaires ainsi que des travaux collaboratifs.

Objectif, planning, rétro-planning, bilan des ressources actuelles et des ressources dont vous aurez besoin de bénéficier, des avancées par paliers et des plaisirs associés, adoptez la juste mesure, la juste exigence (un module d’apprentissage/un devoir ressenti comme trop difficile à réaliser vous frustrera et desservira votre motivation, un module/un devoir trop facile ne répondra pas à votre plaisir et vous démotivera)…

Donnez-un nom à votre objectif, faites-vous en une image et laissez vibrer en vous les émotions positives et constructives que cette image installe, visualisez-vous dans ce futur que vous souhaitez… Que voyez-vous ? Votre plaque de sophrologue J ?

Et souvenez-vous, l’action entretient et alimente la motivation !

  • Gérez votre temps. Adapte des listes ou tout dans la tête ? Un slogan « des listes, des listes », car les listes libèrent votre mental puisque tout est sur le papier, vous permettent de mieux gérer votre temps et vos priorités, vous aident à définir l’urgent de l’important, vous aident à prendre du recul, vous accompagnent dans des avances constructives pas à pas, vous permettent de visualiser vos réalisations, vos progrès, génèrent ainsi des émotions positives.
  • Gérez votre stress. Prenez le temps de porter une attention « juste » à vous-même. Détendez-vous, soyez Ici et Maintenant et découvrez-en les bienfaits, respirez correctement et profondément, relâchez ainsi vos tensions physiques et mentales, Vous vous détendez de plus en plus… quelles sensations corporelles agréables constatez-vous ? Que vous dites-vous alors ? Ce mieux-être modifie-t-il votre comportement ?

Relisez votre liste plaisirs, complétez-la, quelles émotions positives cela installe-t-il en vous ?

  • Auto-coachez-vous. Posez-vous régulièrement, faites le point sur vous, réfléchissez et notez vos valeurs, vos besoins, vos envies…et comment y répondre…

Conjuguer harmonieusement principe de réalité et principe de plaisir et ainsi développer et bénéficier de la « mieux-être attitude », cela vous tente ?

Catherine BIAUDET

SOPHRO-COACH / FORMATRICE EFDS

By | 2017-09-14T01:49:56+00:00 septembre 13th, 2017|Actualités, Articles|0 Comments