Ecole Française De Sophrothérapie | 01 79 75 84 84|contact@efds-sophrologie.fr

L’intérêt de la sophrologie pour la préparation mentale des sportifs

La préparation mentale des sportifs de haut niveau comme dans celui du sport amateur est devenue, depuis quelques décennies, aussi importante que la préparation physique. De la gestion du stress avant ou pendant l’épreuve à la concentration pour améliorer sa gestuelle, la sophrologie dispose de tous les outils pour accompagner l’athlète à s’épanouir personnellement et à progresser sportivement.

Sophrologie sportive : la recette du succès

L’intégration d’un sophrologue dans le staff d’un athlète a démarré à la fin des années 1960. L’initiative est venue de l’équipe helvétique de ski qui s’est adjoint les compétences et l’analyse d’un sophrologue. Et ainsi ont pu préparer les Jeux Olympiques d’hiver de Grenoble, en 1968. L’apport des outils de la sophrologie a accompagné près de 200 médaillés, Jeux Olympiques et Championnats du monde confondus. Les sports individuels (escrime, gymnastique, judo, tennis, etc.). Les sports collectifs (football, basket, handball, hockey sur glace, etc.) continuent de faire appel à cet entrainement complémentaire.

Gestion du stress et gain de performance

De nombreux témoignages viennent illustrer les gains en termes de performance sportive occasionnés par la sophrologie. Une championne de karaté explique s’être libérée de tensions parasites au niveau du cou et des épaules. De ce fait, sa confiance s’est retrouvée boostée et le mauvais stress n’est plus qu’un lointain souvenir. Une footballeuse évoque l’intérêt de la sophrologie suite à une grave blessure contractée au genou.

Ce traumatisme a provoqué chez l’athlète des crises d’angoisse incontrôlables, influant négativement sur ses performances, à cause de la peur de revivre ce choc physique, émotionnel et psychique. Le sophrologue s’est attelé à travailler sur le lâcher prise par différents exercices d’imagerie mentale. Afin de lui redonner de la confiance dans sa gestuelle, pour retrouver le niveau de performance qui était le sien avant la blessure.

Optimiser le niveau de concentration

Certains sports réclament une concentration optimale à l’instar du saut à la perche. Des perturbations liées par exemple à la compétition, à l’attente entre les sauts souvent longue, au poids d’un public hostile, ou à l’évolution des conditions climatiques génèrent du stress. Le préparateur mental insiste donc sur la sérénité à travers le fait de se créer une bulle durant les épreuves. Au sein de cette bulle, le perchiste réinstaure des conditions de calme et se réapproprie mentalement les points essentiels à la réussite de son saut, maintes fois répétés à l’entrainement.

Exercices de récupération et de visualisation mentale

Autre illustration avec le triathlon, qui requiert des phases de récupération importantes pour maintenir ses objectifs durant toute la saison. L’idée est de mettre à profit le temps de récupération entre deux séances. Cette récupération n’est pas tant physique que mentale et psychologique. En effet, un sportif de haut niveau peut parfaitement être gagné par la lassitude d’un train de vie exclusivement axé sur le travail et sur la compétition. La sophrologie lui permet d’éliminer les pensées parasites, susceptibles de le conduire vers cette dérive néfaste pour ses ambitions sportives. Enfin, la sophrologie permet de visualiser en amont la compétition, créant une sensation de déjà vécu favorable à la baisse du stress. Cette sérénité est l’occasion de relativiser les enjeux pour mieux se concentrer sur sa performance.

Pour devenir sophrologue spécialisé dans la préparation mentale des sportifs, optez pour une formation EFDS !

31 octobre 2018|