L’intérêt de la sophrologie dans le sport

Accueil / Actualités / L’intérêt de la sophrologie dans le sport
L’intérêt de la sophrologie dans le sport

L’intérêt de la sophrologie dans le sport

La sophrologie travaille le lien entre le corps et l’esprit. Or, dans le sport, cette relation prend toute son importance pour progresser et repousser ses limites. Désormais, la sophrologie fait partie intégrante de la préparation mentale du sportif de haut niveau. C’est pour cela que l’Ecole française de sophrothérapie (EFDS) vous propose une formation de sophro-coach, associant sophrologie et coaching.

Le sportif sous pression

Le sportif de haut niveau subit énormément de pression aussi bien extérieure de la part du public ou des entraineurs qu’intérieure du fait de sa volonté de réussir. Cette pression psychologique a des effets sur le corps, son principal outil de travail. Un excès de stress peut provoquer des blocages au moment de la compétition voire même durant l’entrainement en freinant l’évolution des performances. Des tensions musculaires apparaissent, augmentant le risque de blessures. Les études scientifiques montrent que le stress négatif engendre une mauvaise coordination motrice, des pensées parasites qui troublent la concentration, un rétrécissement du champ visuel ou encore des problèmes de timing (départ anticipé, mauvais temps de réaction, prise d’impulsion trop lente, mauvaise respiration, etc.).

Les apports de la sophrologie dans le sport

La pratique de la sophrologie a pour objectif d’apprendre à gérer le stress. C’est un équilibre entre le stress négatif caractérisé précédemment et le stress positif (Eustress) qui vise à augmenter et à optimiser la productivité (donc dans le cadre sportif la performance à l’entrainement puis en compétition). La sophrologie apprend à écouter son corps (maitrise des mouvements, perception des accélérations, etc.) et son esprit mental (meilleure concentration, pensées positives, etc.). Conséquence : le sportif ravive une confiance en soi parfois étiolée par de mauvaises expériences ou des chutes. Il renoue avec une estime de soi, élément clé pour se sentir fort, conscient de ses acquis. Enfin, un travail de respiration complète ce travail, offrant de parfaits outils d’oxygénation rapide pour agir en profondeur.

Des exercices de sophrologie très concrets

Le sophrologue cherche à enrayer les stratégies d’échec ancrées dans l’inconscient. La sophrologie identifie les freins, révèle les énergies internes à mobiliser pour les dénouer et amène au lâcher prise et au bien être. Cet état est un catalyseur de performances sportives. Envolée l’appréhension du résultat, de l’adversaire ou du public. En ce qui concerne la douleur, la sophrologie la reprogramme, en la déviant sur d’autres perceptions grâce aux techniques de programmation neurolinguistique (PNL) par exemple ou bien aux séances d’hypnose. Les exercices individuels ou en petit groupe concernent la respiration, la visualisation, les étirements musculaires, afin de conduire le corps et l’esprit aux limites du vécu présent (état détendu, serein, concentré, responsable dans l’action).

 

L’EFDS propose donc des séances de sophrologie pour les sportifs de haut niveau dans le cadre d’une relation d’aide mais surtout une formation pour devenir sophro-coach. Le cursus dure 8 mois et comprend un séminaire facultatif de trois jours. Les cours avec l’enseignant référent d’une heure fonctionnent par visioconférence et toutes les ressources pédagogiques sont accessibles sur une plateforme en ligne ouvertes 24h/24 et 7j/7.

Si vous souhaitez vous former à votre rythme sur le métier de sophrologue spécialisé dans le coaching de sportifs, contactez-nous !

Sébastien BORCHI