Ecole Française De Sophrothérapie | 01 79 75 84 84|contact@efds-sophrologie.fr
Accueil » La vision de la thérapie chez EFDS

La vision de la thérapie chez EFDS.

EFDS vous propose des formations en hypnothérapie, sophrothérapie ou encore somatothérapie.

Il est important de comprendre que tout cela s’inscrit dans le cadre des thérapies brèves et non du sens médical du terme « thérapie ».

Il s’agit de l’accompagnement d’une personne vers un but en l’aidant à se libérer de ses blocages qui l’empêchent d’atteindre ce but.

Ce processus est thérapeutique en soit, mais il n’est pas question de soin ou de guérison (sauf si on emploie ces termes de façon métaphorique au risque de créer la confusion dans les esprits, c’est pourquoi nous y renonçons).

La partie « thérapie » visera donc à dialoguer avec le sujet, à identifier ce qu’il veut, ce qui l’empêche de l’obtenir, les bénéfices qu’il a à ne rien changer, et les intérêts qu’il aurait à changer.

Parce que c’est clairement de changement dont il est question.

Il est clair qu’en tout domaine, les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets. C’est donc en changeant une manière de faire les choses qu’on obtient des résultats différents.

Aussi, par le dialogue, il est intéressant de mettre en lumière les stratégies/comportements/pensées/émotions qui entrainent un blocage ponctuel dans l’évolution du sujet.

Une fois que cela est pris en considération, le « processus thérapeutique » consiste à utiliser les outils facilitant l’accès à ces changements.

Qu’il s’agisse de techniques d’hypnose, ou de sophrologie auxquelles on ajoute le toucher de relaxation dans le cadre de la somatothérapie, ces outils apportent dans un premier temps un mieux-être du sujet.

Parallèlement à ça, les thérapies EFDS s’inspirent également du coaching. En effet, le coaching valorisant la mise en action, le sujet est invité à se mobiliser concrètement pour son projet en se lançant des défis qui lui permettent d’expérimenter de nouvelles stratégies, de nouveaux comportements ou encore une nouvelle dynamique intérieure (au niveau de ses pensées et de ses émotions).

Ces expériences permettent alors d’observer des changements dans les conséquences des actions mises en place. Des indicateurs de changement sont préalablement formalisés par le sujet et son praticien.

Les techniques de préparation mentales d’hypnose, ou de sophrologie sont alors utilisées pour préparer les actions qui paraissent difficiles au consultant.

L’approche thérapeutique EFDS consiste donc à accompagner un client de son mal être, vers la détermination d’un objectif concret afin de mobiliser sa pensée, son énergie et ses ressources vers un but précis sur lequel il doit mettre le focus.

Fort de cette dynamique, il se prépare à l’action, et, en se mettant en action, remet du mouvement dans sa vie à l’endroit où elle était bloquée.

A partir de là, il redevient acteur, pour ne pas dire créateur de sa propre expérience de vie. Cela a des effets positifs qui s’étendent à d’autres domaines que celui pour lequel il est venu consulter.

Si le champ d’investigation est trop large, le risque est de s’embourber dans un dialogue sans fin, et donc de ne jamais déboucher sur un changement concret puisqu’aucun fil conducteur n’aura été préalablement défini.

Voilà pourquoi, nous avons fait le choix de nous inscrire dans le cadre des thérapies brèves.

Nous souhaitons permettre à nos clients à poser des mots sur leurs besoins et d’identifier leurs priorités, pour les accompagner dans une temporalité déterminée à réaliser un projet concret.

Nous pensons que la conversation seule ne permet que des changements théoriques (en théorie, c’est facile de croire qu’on a changé), et que les outils seuls, ne servent qu’à masquer ou déplacer un problème.

C’est pourquoi nous formons nos élèves à écouter ce qui est dit et ce qui n’est pas dit. Nous formons nos élèves à poser des questions ouvertes qui font réfléchir leurs clients et qui entrainent des prises de conscience.

Puis ensuite, nous leur enseignons comment faire déterminer à leurs clients un objectif précis que ces derniers aimeraient atteindre, pour enfin utiliser les outils adéquats. Tout en restant connectés à l’évolutions de leurs clients et à leurs besoins qui peuvent changer d’une séance à l’autre.

Le fait de mettre en place conjointement des indicateurs de progrès permet à chacun de savoir où il en est et ce qu’il reste à accomplir.

Il est donc question d’un véritable travail d’équipe entre le praticien et le client. Une sorte de brainstorming permettant de faire des choix stratégiques, de choisir les outils adaptés et de cheminer ensemble jusqu’à l’obtention du résultat voulu.

Là, le processus prend fin et le client est autonome et motivé pour rester dans la continuité de ce qu’il aura mis en place.

Voilà donc comment entendre le mot « thérapie » dans nos formations.

Les prérequis pour ces formations sont :

Etre praticien en hypnose pour accéder au cursus d’hypnothérapie.

Etre sophrologue pour accéder au cursus de sophrothérapie.

Pour accéder au cursus de somatothérapie vous pouvez être déjà certifié en massage ou vous inscrire à notre séminaire de 5 jours (dates à voir sur le site).

Samantha Mercier

 

 

 

2 octobre 2016|