Ecole Française De Sophrothérapie | 01 79 75 84 84|contact@efds-sophrologie.fr

C’est quoi un psychopraticien ?

Le psychopraticien est un professionnel de la relation d’aide qui évolue dans le champ de la psychothérapie. Le thérapeute intervient automatiquement selon une méthode spécifique avec comme objectif d’accompagner ses clients pour notamment soulager leurs angoisses et leurs souffrances. Le psychopraticien sait prendre en compte l’individu dans sa globalité et dans toute sa complexité. L’idée : rechercher le lâcher prise pour révéler les énergies internes qui permettent de trouver en soi la solution aux freins qui empêchent d’avancer dans la vie.

En quoi consiste le travail du psychopraticien ?

Le travail du psychopraticien s’appuie sur la psychothérapie spécifique dont les piliers sont entre autres l’approche centrée sur la personne, la sophrothérapie ou encore l’analyse transactionnelle. Au cours de sa formation pour devenir psychopraticien, le professionnel expérimente d’ailleurs sur lui-même cette méthodologie. C’est l’occasion de rappeler que le thérapeute est soumis à un travail de supervision incontournable. Cette supervision est gage de professionnalisme et d’éthique.

En effet, le thérapeute est avant tout une personne douée de sensibilité qui doit apprendre à gérer la confrontation avec les clients qui viennent en consultation. Ceux-ci ont des problèmes particuliers et aussi une personnalité qu’il faut appréhender au mieux pour pouvoir instaurer un processus efficace et faire émerger une solution aux problématiques soulevées. Le psychopraticien doit veiller à ce que seul l’objectif d’expliquer, de connaître et d’aider l’autre prime.

Pour mieux comprendre ce qu’est la supervision, référons nous à ces quelques mots très explicites formulés par la psychothérapeute et sophrologue Michèle Freud : « la supervision prévient les sophrologues de la contagion émotionnelle au cœur de la relation d’aide ». La supervision fait partie des sujets abordés dans un des modules de la formation développée par l’Ecole Française de Sophrothérapie au cours du cursus pour devenir psychopraticien.

Les champs d’intervention du psychopraticien

Le métier de psychopraticien est en plein essor. Ses interventions dans de nombreux domaines expliquent en partie cet engouement. Ce spécialiste de la relation d’aide peut être présent pour faire face à des problématiques sociales à l’instar de l’accompagnement de personnes victimes de violence, de harcèlement ou de personnes soumises à une addiction à l’alcool ou au jeu. Le psychopraticien a la capacité d’aider à gérer les problématiques relationnelles telles que le manque d’estime de soi ou de confiance, la relation conflictuelle à l’autre, etc. Il peut apporter également sa capacité d’écoute pour remédier à des troubles réactionnels suite à accident de la vie (deuil, séparation, chômage, épuisement au travail, etc.) ou des troubles de l’adaptation en milieu familial, professionnel ou en société.

Le psychopraticien peut collaborer avec un professionnel de santé (médecin généraliste, psychiatre, psychologue). Ces derniers peuvent envoyer en cabinet un de leurs patients en souffrance pour qu’il bénéficie des vertus de la méthode thérapeutique. Evidemment, le professionnel de santé reste l’unique décisionnaire des traitements à envisager ou à suivre. Inversement, le psychopraticien peut orienter une personne venue dans le cadre d’une relation d’aide vers un spécialiste de la santé mentale s’il détecte d’éventuels troubles psychiques.

Si le métier vous intéresse et que vous désirez suivre une formation pour devenir psychopraticien, n’hésitez pas à consulter le programme de notre cursus sur notre site internet.

Encadré par des professionnels en exercice, vous pourrez suivre la formation à votre rythme, selon vos disponibilités, dans le cadre d’une reconversion professionnelle par exemple.

Contactez-nous !

Sébastien BORCHI

24 octobre 2018|