Ecole Française De Sophrothérapie | 01 79 75 84 84|contact@efds-sophrologie.fr
Accueil » Comment sortir de l’impasse grâce à la sophrologie ?

Voici la représentation d’une personne en proie au stress.

Bloquée dans la citadelle de sa propre conscience, elle ne voit pas d’issue.

Elle a beau chercher, elle tourne en rond.

Alors qu’elle est obnubilée par ses problèmes, elle « le nez dans le guidon », et n’est plus apte à réfléchir.

Son cerveau est saturé par les soucis, son corps par les tensions musculaires.

Elle est comme figée dans l’espace et dans le temps.

Son souffle est court.

Ses idées sont confuses.

Son corps est lourd et verrouillé.

Elle a du mal à se concentrer et n’a plus accès à ses ressources.

Elle se renferme sur elle-même, a du mal à communiquer autrement qu’en se plaignant.

Elle se sent victime du système, prisonnière de son existence.

Elle a basculé en mode « survie » et se laisse enlacer par le voile de la fatalité.

Elle pense chercher des solutions, mais ses idées noires tournent en boucle.

Elle dort mal, mange mal, respire mal.

La situation peut ne pas être aussi critique, comme elle peut avoir dépassé ce stade.

Peut-être vous retrouverez dans un ou plusieurs de ces paramètres.

On peut y ajouter pour certains d’autres choses telles que :

Rougeurs, démangeaisons, TOC, ulcères, douleurs de toutes sortes, problèmes de peau, d’ongles ou de cheveux, etc….

La seule option : relancer le mouvement !!!

Comment ?

En pratiquant la sophrologie !

Le premier mouvement le plus facile à exécuter est le mouvement respiratoire. Des respirations profondes relancent la vitalité dans le corps en favorisant l’oxygénation et en commençant à relâcher certaines tensions musculaires.

Le cerveau, mieux oxygéné commence à s’apaiser.

Le sophrologue aide le sujet à renouer avec son souffle et à se mettre à l’écoute de son corps.

Il lui propose ensuite des exercices passifs ou dynamiques pour détendre chaque partie de ce corps afin d’accéder à une certaine paix intérieure.

Cette phase de relaxation est essentielle.

Mettre le mental et le corps sur « pause » afin qu’ils puissent se ressourcer et se régénérer.

C’est un peu comme si la personne se retrouvait face à une page blanche sur laquelle elle est en mesure de créer une nouvelle réalité.

Agréable, légère, douce, la visualisation l’invite à découvrir une sorte de nouvelle dimension. De nouvelles sensations, de nouvelles émotions parcourent son corps sur la base de cette expérience vécue intensément à partir de son imaginaire.

C’est comme un voyage qui l’éloigne des vicissitudes du quotidien.

Puis il est temps de dynamiser ses compétences. Celles qui sont resté bloquées dans le donjon de sa citadelle.

Alors il les mobilise, en se remettant en action, en mouvement.

C’est ainsi qu’il renoue à chaque séance avec son énergie et ses capacités.

Il se remobilise et prend du recul jusqu’à avoir une vision beaucoup plus objective de sa réalité.

Cette prise de recul lui permet de porter un regard panoramique sur sa situation et de pouvoir l’analyser et trouver différents chemins possibles vers des solutions.

Il peut alors mieux se situer dans l’espace et dans le temps et reprendre le contrôle de sa vie en faisant de nouveaux choix, en se fixant de nouveaux buts et en trouvant les itinéraires les plus appropriés pour les atteindre.

La respiration, les relaxations passives et dynamiques réactivent le corps tandis que la visualisation stimule positivement les pensées.

La réalité est redécouverte et le plaisir retrouvé ainsi que les émotions agréables. Ces émotions sont le carburant de l’être et lui redonnent l’énergie nécessaire aux actions qu’il met en place pour parvenir à ses buts.

Voilà donc le processus par lequel la sophrologie permet de sortir de l’impasse du stress quel que soit le problème vécu.

Si vous vous sentez concernés et que vous souhaitez faire l’expérience de la sophrologie, vous pouvez consulter l’annuaire des praticiens EFDS : https://academie-sophrotherapie.fr

Samantha MERCIER

17 novembre 2016|