Sophrologue : se spécialiser pour se démarquer

Avoir un meilleur regard sur son présent et son avenir : voici tout le défi à relever en sophrologie. Cette technique thérapeutique s’adresse ainsi à un large public. Le sophrologue peut donc concevoir son métier par une approche généraliste. Toutefois, se spécialiser, c’est aussi proposer une expertise. Quels sont les avantages pour un sophrologue spécialisé ? Voici nos arguments !

Devenir un sophrologue expert

La spécialisation professionnelle est une stratégie répandue de montée en compétences. Le but n’est pas de se marginaliser mais au contraire d’établir une expertise. Pourquoi ? Un sophrologue a toujours besoin de se remettre en question en renouvelant ses acquis et en accumulant d’autres savoir-faire connexes. Il peut avoir envie de redonner de l’élan à sa carrière en ajoutant plusieurs cordes à son arc comme l’hypnose, le coaching, la thérapie par le cheval ou la relaxation.
Le sophrologue peut tout aussi bien vouloir travailler sur des problématiques précises auprès d’un public plus restreint par intérêts professionnels ou personnels. Certaines souhaiteront exercer auprès de malades hospitalisés, d’autres d’enfants en difficultés scolaires ou d’autres encore dans le cadre d’une entreprise pour booster les performants managériales.
En développant des compétences spécifiques, le sophrologue spécialisé peut également s’ouvrir d’autres perspectives et ainsi mieux vivre financièrement de son activité.

Les principes de la sophrologie

A la base, la sophrologie s’adresse à tous types de public. En effet, reconnecter le corps et l’esprit, tel est l’objectif sous-jacent auquel s’attache le sophrologue à travers l’écoute, l’échange et la mise en place de petits exercices, simples à reproduire au quotidien en dehors du cadre de la relation thérapeutique.
Quatre points cardinaux cadrent la sophrologie et la définissent :

• L’action positive selon le mécanisme suivant : toute action positive sur le corps ou l’esprit a des répercussions bénéfiques sur la personne en demande dans son entièreté. Par répétition, l’action positive finit par s’ancrer dans les habitudes permettant de tendre vers le bien-être ;
• Le schéma corporel : la sophrologie considère le corps dans sa forme, son mouvement, et son aptitude à percevoir et à sentir ;
• La réalité objective : les exercices personnels servent à dévoiler sa propre conscience, à respecter l’alliance sophronique et à accéder au rôle que la réalité du sophrologue propose ;
• L’adaptabilité : le sophrologue doit être en mesure de s’adapter à la réalité des personnes qu’il reçoit.

Sophrologie : les spécialités EFDS

L’Ecole française de sophrothérapie (EFDS) délivre une formation certifiante et professionnalisante qui intègre l’opportunité de se former à la sophrologie tout en se spécialisant au cours du cursus à travers un module dédié. Plusieurs choix s’offrent aux futurs sophrologues : l’hypnose, l’enfant, le couple, l’oncologie et la fin de vie, la sophrologie axée sur les performances sportives, l’entreprise, etc.
Ce cursus à la fois unique et innovant compose une formation en sophrologie à Lyon complète, enrichie d’une spécialisation permettant de valoriser votre activité dès son lancement, mais également d’enrichir votre champ de compétences et de vous ouvrir, à travers votre identité de praticien spécialisé, à un public aussi bien élargi que ciblé.

Pour en savoir plus sur notre formation de sophrologue spécialisé, contactez-nous dès à présent !

SB