Ecole Française De Sophrothérapie | 01 79 75 84 84|contact@efds-sophrologie.fr
Accueil » La Sophrologie et son approche dans l’arrêt du tabac

La Sophrologie psycho-comportementale EFDS et son approche dans l’arrêt du tabac

« J’ai mon collègue de travail qui  a arrêté de fumer grâce à la sophrologie » 

« Est-ce qu’avec les séances je vais finir par être dégouté de la cigarette ? »

Voici les questions fréquentes auxquelles je dois répondre en tant que Sophrologue au téléphone lors d’une demande de RDV.

Certains sont surpris de m’entendre demander : « Avez-vous envie d’arrêter de fumer ? »  « Est-ce votre demande à vous ? » « Avez-vous réfléchi aux bénéfices et changements que l’arrêt du tabac va générer pour vous ? »

Il faut bien comprendre qu’en Sophrologie psycho-comportementale, le client est dans une posture dynamique, participative, dans cette démarche de changement et qu’il va se créer une alliance, un partenariat avec le Praticien EFDS qui l’accompagne.

Nous serons amenés à rencontrer notre client à un moment précis ou à d’autres étapes dans son cheminement d’arrêt du tabac :

  • bien avant le fait d’arrêter pour justement travailler sur sa motivation et se préparer à la séparation à venir
  • pendant cette phase ou le client a arrêté et a besoin d’un soutien
  • et également lorsqu’il sent qu’il risque de rechuter et qu’il a besoin d’être soutenu après la période de sevrage.

L’arrêt du tabac est une décision qui doit toujours être motivée. Quel bénéfice pour le client, en trouve-t-il un pour lui suffisamment motivant ? Quel objectif cela lui permettra-t-il d’atteindre ? (être plus performant au sport, parvenir à mieux se concentrer au travail, retrouver une énergie saine permettant de reprendre le jogging…) Comment est-ce que le client imagine sa vie sans tabac ?

Des questions parmi d’autres à poser au moment de l’anamnèse, cet entretien qui est indispensable pour aller sonder l’aspect motivationnel de votre client.

Nous allons également essayer de comprendre ses comportements addictifs et ce à quoi ils sont associés : quel manque, quel besoin, quelle émotion ? Dans quelles situations le client a-t-il tendance à fumer davantage ? Nous allons également rechercher les ressentis, les pensées  et manifestations corporelles dans ces moments- là.

En effet le comportement addictif de façon générale fonctionne comme un réflexe conditionné ; et justement les techniques de sophrologie visent à modifier un comportement, à substituer une sensation par une autre ou encore à ancrer un autre sentiment plus agréable à la place pour gérer le manque.

Nous rechercherons également comment était sa vie, son vécu avant le tabac, et comment il se percevait. Autant d’informations et ressources indispensables pour qu’il puisse se vivre sans l’emprise du tabac.

La Sophrologie Psycho-Comportementale va permettre de faire prendre conscience de tout cela au client et de se sentir soutenu dans sa démarche car compris par le praticien.

Notre approche de la Sophrologie psycho-comportementale EFDS

va permettre aussi de travailler sur l’apaisement durant cette zone d’inconfort et de permettre aussi au client de formuler un projet pour lui, un projet qui l’anime et l’aidera à passer ce cap difficile souvent vécu comme un deuil.

Voici les grands axes d’accompagnement qui peuvent être proposés, mais rappelons- nous du fameux principe d’adaptabilité ! Ces axes sont des pistes de réflexion à ajuster voire à modifier pour que votre client puisse avant tout atteindre l’objectif qu’il s’est fixé.

Axe 1 : Prendre conscience de sa capacité à s’apaiser naturellement de façon autonome et libre au travers de ses 5 sens , mieux sentir son corps et donc mieux le connaître pour renforcer la confiance, au travers d’exercices de respirations, de Relaxations Dynamiques et de Sophronisations.

Il s’agit d’aider le client également à reconnaître et gérer le stress, évacuer les tensions qu’il provoque.

Axe 2 : gérer les symptômes liés à l’inconfort de l’arrêt (les pulsions qu’il peut réduire) et commencer à organiser des projets, projet de vie…sport/alimentation saine/nouveau travail en accord avec ses valeurs (dans une démarche d’y penser déjà !) . Mieux gérer ses émotions, apprendre à se recentrer.

Axe 3 : comprendre l’origine de la prise de cigarette et ce qu’elle vient combler : travail sur ses croyances pour ensuite les reformuler travailler sur  un changement de comportement au travers de différentes techniques de visualisation.

Axe 4 : se vivre dans un avenir proche sans tabac avec tous les bénéfices engendrés, libre et reprise ou démarrage de nouveaux projets.

Jessica Férin
Sophrologue Psycho-Comportementale, Relaxologue, Coach

6 octobre 2016|