Ecole Française De Sophrothérapie | 01 79 75 84 84|contact@efds-sophrologie.fr
Accueil » Sophrologie & Performances Sportives

Sophrologie & Performances Sportives

L’entraînement physique et technique permet au sportif d’améliorer ses capacités, mais couplé avec le mental, ce sont ses performances sportives qu’il améliore…

« La sophrologie tient une place très importante dans mon entraînement de cycliste ultra-distance. Elle me permet de maîtriser mon stress et mes émotions, de gérer mes efforts et de vivre la réussite par anticipation » – Stéphane Viseux

Nous avons tous entendu parler de la préparation mentale du sportif, mais rarement de la « sophrologie du sportif ». Pourtant, la sophrologie, par la philosophie de vie qu’elle représente, par ce qu’elle véhicule en terme de positivisme et par les outils qu’elle nous livre, va permettre au compétiteur d’améliorer ses performances sportives de manière significative.

Concrètement, la sophrologie s’inscrit comme un outil majeur dans la boîte à outils de la préparation mentale du sportif et va avoir un rôle à jouer dans des domaines tels que la motivation, la maîtrise technique, la récupération, la gestion du stress, et la confiance du sportif. Il est évident que si la sophrologie n’est pas couplée à un entraînement physique sérieux et à une hygiène de vie adaptée, celle-ci n’aura pas les résultats optimaux. Dans la quête de la performance, rien ne doit être négligé !!! La sophrologie optimise le potentiel humain…

La maîtrise technique et la motivation du sportif

Le travail en état modifié de conscience va permettre de peaufiner, d’améliorer mentalement certains gestes techniques et de visualiser l’épreuve et sa réussite. Ainsi le sportif revenu en état ordinaire de conscience, pourra gagner en efficacité sur sa gestuelle et se créer des motivations grâce à la visualisation positive. En préparation mentale, on va parler d’acquisition des habiletés motrices (visualisation du geste parfait) et cognitives (visualisation de l’épreuve). La sophrologie va permettre d’enchaîner le bon geste au bon moment.

– Utilisation de la sophro-acceptation progressive (SAP) = envisager le futur positivement
– Utilisation de la sophro-programmation du futur (futurisation) = programmer la réussite de la compétition
– Utilisation de la sophro-correction gestuelle = assimilation d’un geste technique

La récupération

La sophrologie va permettre au sportif de récupérer pendant la phase d’entraînement, pendant et après la compétition. La respiration, qui est un outil de base de la sophrologie qui amène à l’apaisement, sera utilisée lors des séances de relaxation de l’athlète, mais aussi dans le cadre d’un relâchement instantané, que procure la respiration abdominale profonde. La sophronisation de base fait partie intégrale de la préparation mentale du sportif. Les inductions physiques et mentales vont lui permettre de se relâcher musculairement et mentalement. Ce temps de « pause » sera également utilisé pour « scanner » les différentes parties de son corps et « prendre du recul » sur les objectifs. Un moment de lâcher prise total nécessaire.

– Utilisation des différents types de respirations
– Utilisation des relaxations dynamiques = relaxation en mouvement
– Utilisation de la sophronisation de base = recherche du relâchement et de l’EMC
– Utilisation de la sophronisation-correction sérielle (SCS) = gérer un long déplacement par exemple

La gestion du stress

S’il n’est pas maîtrisé, le stress peut amener le sportif vers l’échec. Et à ce niveau, on peut tout imaginer : baisse de la performance physique (sensation de jambes qui se dérobent, de se retrouver « sans force »), de ne plus maîtriser ses gestes (alors qu’en fait, ils sont acquis), d’envisager la défaite (alors que durant la préparation, le sportif n’imagine que la victoire), démotivation, perte de confiance en soi, etc… Et dans cette spirale négative, on peut même envisager que le sportif se blesse avant ou pendant l’épreuve (est-ce que finalement, dans cet état de stress non maîtrisé, ce n’est pas ce que recherche inconsciemment le sportif pour valider sa non réussite ?). Je ne vous parle même pas de la dépression post compétition que certains sportifs connaissent. Vous imaginez bien qu’un sportif dans cet état a peu de chance de gagner !!!
Les différentes techniques de respirations, la relaxation, la prise de recul, la notion d’objectif SMART (que l’on évoque lors des anamnèses), la visualisation positive, la correction ou l’apprentissage de la technique, sont autant de techniques qui vont amener le sportif à gérer son stress, avant, pendant et après sa compétition.

– Utilisation des différentes techniques de relâchement (voir ci-dessus)
– Utilisation de la boussole des états mentaux = amener le sportif à gérer ses émotions et son stress en suivant sa courbe de fluidité

La confiance en soi

Les respirations et la sophronisation de base va amener le sportif à se détendre et à modifier son état de confiance en se connectant à soi. Ensuite, grâce à la visualisation positive, le sportif va pouvoir vivre par anticipation un geste technique ou une action en le corrigeant si nécessaire. La maîtrise mentale du geste ou de l’action va renforcer la confiance du sportif. Le sportif va imaginer mentalement sa réussite, et le système nerveux sera sollicité comme en situation réelle. Et nous savons tous que la réussite et la victoire renforcent indéniablement la confiance en soi. Si un sportif arrive à un certain niveau de performance, cela signifie que dans le passé, il a dû, à un moment ou à un autre, mobiliser des ressources pour gagner. Par conséquent, ces ressources sont en lui. On peut dans ce cas, replonger le sportif en état modifié de conscience, dans son passé « victorieux » et le remettre dans le même état émotionnel qui l’a amené à performer. En faisant « remonter » ses ressources, le sportif renforce également sa confiance en lui.

– Utilisation de la sophro-acceptation progressive (SAP) = envisager le futur positivement
– Utilisation de la sophro-programmation du futur (futurisation) = programmer la réussite de la compétition
– Utilisation de la sophro-correction gestuelle = assimilation d’un geste technique
– Utilisation de la sophro-mnésie dirigée = recherche des ressources

Bien sûr, le sujet est très vaste et demande à être développé. J’ai brièvement évoqué dans cet article comment la sophrologie, et avec quelles techniques, la sophrologie peut aider le sportif à améliorer ses performances.

Je vous rappelle que l’école française de sophrothérapie (EFDS) vous propose un séminaire optionnel de 3 jours intitulé « sophrologie et performances sportives ». Ce séminaire se déroulera les 11, 12 et 13 Novembre 2016, sur Paris. Vous trouverez ci-dessous le programme. Plus d’informations sur le site de l’EFDS. Cette formation sera également proposé en classe virtuelle pour le rentrée 2016

Le programme de la formation

Présentation de la sophro-pédagogie sportive

Comprendre et gérer le stress

Comprendre et gérer les émotions

La courbe du deuil du sportif
Gestion des efforts

Techniques de respirations et de relaxation

La pensée positive (1ère partie)

La pensée positive (2ème partie)

La notion d’objectif du sportif

Mise en situation

Bilan du séminaire et remise des attestations

* A l’issue de la formation, une attestation de spécialisation à la préparation mentale du sportif vous sera délivrée.

Stephane VISEUX
Formateur EFDS
Sophrologue-Coach mental

15 août 2016|