Ecole Française De Sophrothérapie | 01 79 75 84 84|contact@efds-sophrologie.fr

Le psychopraticien EFDS.

Le psychopraticien EFDS est un acteur de la relation d’aide et de la thérapie brève.

Contrairement au psychothérapeute qui a obtenu un titre règlementé suite à une formation plus longue et parfois médicale, il ne soigne pas les troubles ou maladies psychiques.

Le psychopraticien EFDS ne pose pas de diagnostic, ne propose ni interprétation ni solution.

Il ne donne pas son avis, mais se met au service de son client et propose un travail collaboratif respectant sa demande.

Le psychopraticien EFDS est formé à la psychopathologie tout en ayant conscience qu’il n’est pas de son ressort d’établir un diagnostic.

Par contre, cela lui permet de réorienter un client dont la demande dépasserait son champ de compétence.

Le psychopraticien EFDS est un professionnel formé, certifié, qui sait créer une relation de confiance avec la personne.

Il sait accueillir la parole en toute bienveillance, avec empathie et sait dépasser son propre jugement ou ses aprioris.

Il a une connaissance du fonctionnement humain qui lui permet d’écouter son client, de l’aider à clarifier sa pensée et à opérer des changements cognitifs, émotionnels et comportementaux.

Lors de sa formation, le psychopraticien EFDS apprend à :

  • Aider son client à identifier ses conflits intérieurs et à clarifier sa pensée grâce à un questionnement précis, une observation fine et une écoute active.
  • Personnaliser son approche afin que la prise en charge permette à la personne de préserver un certain équilibre. (Équilibre social, matériel, affectif, etc…)
  • Accompagner son client vers une meilleure connaissance et compréhension de soi (en identifiant les causes, raisons, et/ou déclencheurs de sa ou ses problématiques)
  • Permettre à son client d’identifier, de comprendre puis, s’il le souhaite, de changer un mode de pensée dysfonctionnel qui l’empêche de réaliser ses objectifs.

Il l’aide à ajuster sa perception de lui-même, des autres et de son environnement.

Il s’agit de mettre le focus sur ce qui est positif et le capitaliser plutôt que d’amplifier le négatif et/ou de s’y identifier.

Toutefois, le praticien veille à ce que son client reste dans une perception de la réalité objective et ne bascule pas dans un idéalisme irréaliste.

  • Lui permettre également d’identifier, comprendre, et s’il le souhaite, changer sa dynamique intérieure.

Il s’agit ici de repérer et d’apaiser les émotions qui engendrent des comportements non satisfaisants, obsolètes ou contre productifs vis-à-vis de ses objectifs.

Le client est invité à se connecter à sa motivation.

  • L’aider à capitaliser sur ses ressources en en prenant conscience et en développant celles qui seront utiles pour aller dans la direction de son choix.
  • Proposer à son client d’identifier, comprendre et changer, s’il le souhaite ses comportements désalignés par rapport à ses objectifs ou à la satisfaction de ses besoins.
  • Déterminer avec son client des indicateurs de progression afin de vérifier si son approche est efficace.
  • Réaliser des feed-backs et écouter ceux de son client afin d’ajuster sa stratégie.

Cela peut être nécessaire si le client, grâce à son suivi, a pris conscience de ses réelles priorités. Cela peut être utile aussi, si le client est sujet à un changement inattendu dans sa vie (divorce, licenciement etc…).

Mais il se peut aussi, que le praticien ait besoin de réajuster son approche car ce qu’il a prévu s’avère inapproprié.

Il est donc essentiel qu’il soit humble et à l’écoute pour pouvoir se réadapter.

Le praticien apprend à ne pas être dans la toute-puissance et à éviter de « prendre le pouvoir » sur l’autre en lui proposant une thérapie non adaptée.

  • Mettre son client en action pour que celui-ci devienne progressivement autonome.

Cela lui permet de pérenniser les bénéfices de son accompagnement.

Le programme de formation du psychopraticien EFDS :

Dès l’entrée en formation, l’élève a accès à un module de « culture générale du praticien » qui se compose de bases essentielles en psychologie et psychopathologie et de l’approfondissement de certaines parties des autres cours.

Il dispose de tout son temps de formation pour intégrer ce module.

La nouveauté de ce cursus, c’est que le dernier module est consacré à une option hypnose ou sophrologie afin que le praticien soit directement spécialisé. Il acquiert des outils facilitant le changement à la fois au niveau conscient et inconscient.

Module 1 :

Les fondements de la psychologie et le champ d’application de votre future activité professionnelle. La psychologie de l’enfant et de l’adolescent, et par extension comment un individu se construit.

Les concepts de confiance en soi et d’estime de soi.

Module 2 :

La conscience et ses différents états modifiés.

Le rôle du sommeil et des rêves et diverses théories à ce sujet.

Le rôle du stress et des émotions et leur impact physiologique et psychologique sur l’expérience de vie de l’individu.

Module 3 :

Les théories psychanalytiques, et particulièrement celles de Freud, de Jung et d’Adler. Leurs divergences et ce qui les accorde.

Module 4 :

Les différentes thérapies existantes et différentes grilles de lectures à travers une vision panoramique non exhaustive du champ thérapeutique actuel.

Quelques exemples : l’analyse transactionnelle, les thérapies familiales systémiques, la Gesltalt-thérapie, les Thérapies Cognitives et Comportementales…

Module 5 :

Programmation Neuro Linguistique et travaux pratiques sur l’écoute et l’efficacité en termes de communication.

Module 6 :

Les psychoses et névroses.

La personnalité.

Les différents besoins de l’être humain à travers l’étude du courant humaniste. (Maslow, Rogers, Rosenberg et sa Communication Non Violente)

Module 7 :

L’anamnèse et la construction d’une prise en charge de façon méthodique et selon une chronologie cohérente.

Mécanismes intervenant dans la relation thérapeutique (transfert/ contre-transfert/ Projection)

Module 8 :

La relaxation comme outil thérapeutique.

Module 9 :

D’autres outils thérapeutiques vous sont présentés. Certains pour la gestion du stress, d’autres empruntés aux Thérapies Cognitives et Comportementales et d’autres encore à la méthode Coué.

C’est aussi dans ce module que vous étudiez les paramètres nécessaires à la création de votre projet professionnel.

Module 10 :

Option au choix : sophrologie ou hypnose.

Samantha Mercier

13 mars 2018|