Ecole Française De Sophrothérapie | 01 79 75 84 84|contact@efds-sophrologie.fr
Accueil » L’hypno-coach : l’hypnose au service du coaching

L’hypno-coach : l’hypnose au service du coaching

L’hypnose peut s’avérer un outil déterminant dans l’accompagnement d’une relation d’aide axée sur le coaching. Pour l’Ecole Française de Sophrothérapie, l’hypnose permet d’atteindre un lâcher-prise plus facilement, en contournant certaines résistances pouvant se mettre en place. Le coaching est conçu pour orienter la personne vers la résolution d’un problème concret en déterminant des objectifs précis à atteindre et en déclinant une méthodologie à appliquer dans un laps de temps préalablement défini.

Le lâcher-prise au cœur du réacteur de la relation d’aide

A l’origine se former à l’hypnose et se former aux règles du coaching et du développement personne n’ont guère de recoupement théorique. Pourtant, un mot clé fait le rapprochement entre les deux notions : le lâcher prise. Néanmoins, ce terme est souvent galvaudé et même utilisé à mauvais escient.

Le lâche-prise, c’est avant tout abandonner de vaines illusions qui agissent comme des carcans. C’est se séparer de chaînes qui nous contraignent, car avant de lâcher-prise, il faut savoir ce que nous tenons. Le sophrologue est justement là pour aiguiller la personne sur ce qu’elle doit « lâcher », se délester pour mieux avancer. C’est sans conteste la première action menée par un coach spécialisé en développement personnel. En revanche, le lâcher prise ne consiste pas à se renier, à gommer les fêlures mais à prendre du recul sur une situation problématique dont on ne parvient pas ou plus à s’extraire et même à en voir les contours. Cet état de concentration permet de vivre l’instant présent, de se vivre et surtout d’accepter ses limites.

Le thérapeute vise particulièrement cet état dans le cadre d’une relation d’aide, car il permet au client de prendre conscience de ce qui ne fonctionne pas et d’entrevoir les solutions en mobilisant ses énergies internes. Le coach poursuit indéniablement cette piste pour atteindre les objectifs et même pourquoi pas les dépasser. Seul bémol : le lâcher prise est un travail de détente et de relaxation optimale que certaines personnes ont parfois du mal à instaurer. C’est là qu’intervient l’hypnose.

L’hypnose, un outil pertinent pour un coach

L’hypnose n’envoie pas les personnes dans les bras de Morphée mais constitue une plongée dans un état modifié de conscience. Comment cela fonctionne ? Pour être pédagogue, disons que le cerveau d’une personne en immersion dans un environnement monotone, non stimulé par des éléments extérieurs, se trouve en situation de rétention d’informations. Pour combler ce manque, le cerveau fabrique lui-même ces stimuli en recherchant des sources dans l’inconscient. La personne rêve tout en demeurant consciente.

A cet instant, l’hypno coach peut inviter plus facilement la personne au lâcher prise, puisque justement l’état hypnotique la déconnecte du monde rationnel, souvent sources de parasites l’empêchant d’accéder au lâcher prise. Cependant, le travail de l’hypno coach est à ce titre paradoxal. Il doit tenir un discours rationnel en fixant des objectifs et en déployant une stratégie, tout en s’appuyant sur un outil qui va à l’inverse de ce processus très concret.

L’hypno coach peut donc se targuer de disposer d’une double compétence. Elles sont en théorie éloignées mais en pratique parfaitement concordantes par rapport au but souhaité : aider une personne à résoudre un problème précis grâce au lâcher prise, potentiellement atteignable grâce à cet outil qu’est l’hypnose.

 

Si vous souhaitez bénéficier d’une formation pour devenir hypno coach, contactez l’EFDS.

Sébastien BORCHI

15 février 2017|