Le coaching, cette activité mal comprise…

Qu’est-ce que le coaching ?

Le coaching est souvent confondu avec le conseil ou l’enseignement.

Certaines personnes s’improvisent coach parce qu’à un moment donné de leur vie, elles ont soutenu ou aidé des personnes de leur entourage…

Cependant, ce n’est pas suffisant. Le coaching est une activité professionnelle à part entière.

Ce n’est pas parce que son principe est simple et pragmatique que pour autant il est facile d’accompagner quelqu’un à atteindre son objectif.

Car c’est bien de cela qu’il s’agit : aider une personne à définir ce qu’elle veut vraiment et à entreprendre une réelle conduite de changement.

Le coach est un professionnel formé qui a développé certaines compétences au cours de son apprentissage.

Coaching : la formation EFDS !

Elle commence par des bases théoriques indispensables permettant de comprendre ce qu’est la « coach-attitude ».

L’apprenti coach apprend à rédiger un contrat et à conduire un entretien.

Ensuite il s’entraine, et s’entraine encore au questionnement, à l’écoute, au dialogue pour être en mesure de créer un climat de confiance avec son client.

Il réalise avec ses formateurs et d’autres élèves, des anamnèses.

L’anamnèse est le premier rendez-vous avec le client.

Il consiste, pour le coach à identifier les besoins de son coaché, à comprendre qui est celui-ci, dans quel contexte il se présente et à lui faire formuler son objectif de façon concrète et précise.

Une fois que le futur professionnel maîtrise cette étape, alors il est temps pour lui d’apprendre à construire et rédiger un plan d’actions.

Il réalise différents entraînements jusqu’à être à l’aise avec cette pratique.

Il s’agit d’organiser un suivi visant à aider le client à développer des ressources, des capacités, des compétences.

Pour cela le coach vise un certain nombre de séances qui alternent :

  • Un travail de stratégie visant à prendre des décisions pour choisir les meilleures options
  • Des mises en situations grâce à des actions concrètes ou des jeux de rôle
  • Des exercices sur le terrain ou en salle pour développer des nouveaux comportements
  • De la planification d’actions à mettre en place entre les séances

Tout ce travail est optimisé par le dialogue. Celui-ci permet les prises de conscience des changements à opérer, l’identification de ce qui empêche le client de réaliser ces changements, ainsi que des exercices visant un déblocage de ces empêchements.

Sophro-coaching/Hypno-coaching

L’hypnose et/ou la sophrologie s’avèrent de bons alliés pour optimiser le processus coaching, aussi EFDS propose ces options qui apportent des outils supplémentaires au futur praticien.

Ces deux approches permettent :

  • De mieux gérer les émotions le stress ou la douleur,
  • D’appréhender de façon plus positive des événements à venir,
  • De développer un état intérieur propice au changement,
  • D’imprimer les changements en profondeur…

Conclusion :

Vous l’aurez compris, n’est pas coach qui veut !

Le processus d’apprentissage du coaching est lui-même un processus de changement, mettant le futur professionnel dans la même position que ces futurs clients.

Aussi, sa formation peut être considérée comme un auto-coaching.

En effet, l’élève apprend à planifier son travail, à organiser ses entraînements, recherche de l’autonomie et du dépassement de soi et établit la meilleure stratégie visant à l’atteinte de son objectif qui est de DEVENIR COACH.

Comme son futur client, le coach en devenir, peut rencontrer des difficultés, des résistances et avoir des conflits internes à résoudre.

Aussi il sort grandi de cette expérience nécessitant un réel dépassement de soi, l’acquisition de nouvelles compétences et la mise en place d’une certaine discipline.

Vous désirez en savoir plus ?

Consultez notre site : https://www.efds-sophrologie.fr/formation-coaching/

Samantha Mercier

L’École Française De Sophrothérapie.
EFDS®, EFDP®, Caval-Connect EFDS®