Ecole Française De Sophrothérapie | 01 79 75 84 84|contact@efds-sophrologie.fr
Accueil » Choisir de devenir sophrotherapeute

Choisir de devenir sophrotherapeute

L’Ecole française de sophrothérapie propose aux stagiaires un cursus de spécialisation pour devenir sophrothérapeute. Ceux-ci sont confrontés à une double approche : l’acquisition du savoir essentiel de la psychologie humaine et l’apprentissage des techniques et des outils utiles pour mener une relation d’aide.

Le rôle du sophrothérapeute

Le sophrothérapeute accompagne la personne en demande en lui apprenant à chercher les réponses à ses questions et à mobiliser ses énergies internes inexploitées. Le professionnel a pour but d’impulser une dynamique et de mettre en mouvement la personne pour que celle-ci puisse entreprendre sa vie.

Il inscrit son travail dans un cadre, une thérapie brève, qui comporte un objectif clairement défini au préalable, une durée thérapeutique et la stratégie pour parvenir à atteindre l’objectif fixé. L’idée générale en filigrane est que la personne venue consulter le sophrothérapeute s’autonomise et applique ce qu’elle a entrepris avec le professionnel chaque jour, tout au long de son existence.

Un zeste de psychothérapie et une dose de sophrologie…

L’intérêt de la psychothérapie est justement de gagner en autonomie intérieure. Pour ce faire, l’accompagnant et l’accompagné constituent une alliance thérapeutique qui combine un travail de confiance, de conscience et d’intimité. Le langage thérapeutique s’appuie sur les notions de transfert et de contre-transfert dont le stagiaire doit impérativement apprendre à connaître les rouages pour en éviter les pièges.

Le psychothérapeute doit apporter un nouvel éclairage à la situation passée ou présente avec l’objectif d’un mieux-être qui passe par un lâcher prise. Ce travail n’est évidemment pas simple et nécessite souvent beaucoup de courage et d’humilité pour travailler ses parts d’ombre.

Etude de l’harmonie de la conscience, la sophrologie vise à retrouver un équilibre entre le corps et l’esprit. Cet équilibre passe par un relâchement des tensions qui perturbent et parasitent le quotidien. La sophrologie permet de renouer le lien avec son espace intérieur et à faire appel à ces énergies enfouies qui ne demandent qu’à resurgir.

…la recette de la sophrothérapie !

Le sophrothérapie puise dans les notions et les outils développés à la fois par la psychothérapie et par la sophrologie. Lors de la relation d’aide, le thérapeute applique des techniques de transformations psycho-émotionnelles qui passent par des cheminements internes. A ce titre, la sophrothérapie est une rencontre de soi et de l’autre.

Le stagiaire apprend ainsi à appréhender les trois facettes d’une personne : son aspect psychologique, son aspect physique et son aspect existentiel. Pour l’EDFS, délaisser une de ces dimensions revient à occulter une partie du problème, donc une partie de la solution pour recouvrer un état d’esprit en harmonie, synonyme d’épanouissement personnel.

Durant sa formation EFDS pour devenir sophrothérapeute, le futur praticien travaille aussi bien son savoir-faire que son savoir-être. Cela passe par l’initiation et l’approfondissement de plusieurs techniques comme la PNL, l’hypnose, l’analyse transactionnelle ou la relaxation, et par le comportement à adopter durant une relation d’aide (protocole, alliance sophronique, ec.).
Si vous êtes intéressé par cette formation ,n’hésitez pas à vous renseigner sur les dates du cursus en question et obtenez votre certification en quelques mois !
Sébastien BORCHI

3 mars 2017|